Payday Loans

Archive for October, 2014

Get On Up

Wednesday, October 15th, 2014

Les “biopics” sont des hagiographies qui sans travestir la réalité savent avec habileté la contourner allègrement. C’est le cas avec Get On Up consacré à James Brown. Un scénario roublard qui rompt avec la traditionnelle narration chronologique permet d’éviter les zones d’ombre (violence exacerbée, recours aux substances prohibées, vie affective mouvementée) de la carrière du chanteur. C’est ainsi que le film démarre avec le désormais célèbre « pétage «  de plombs à Atlanta et la poursuite policière qui s’en suivit pour être ensuite illustré de vignettes ponctuées d’intertitres précisant les lieux et les époques.
C’est lisse, trop lisse. On passe allègrement sur ses implications politiques plus que douteuses (son soutien sans faille à Lyndon Johnson(ici en photo), son cri d’amour America is my home en 67 en pleine contestation de la guerre du Viet Nam). On omets de préciser que le concert de Boston après l’assassinat de Martin Luther King fut diffusé à la télévision à la demande des autorités pour que les émeutiers en puissance restent chez eux.
Il est évident que ce film est destiné au grand public à défaut de vouloir plaire aux amateurs purs et durs. Quoique certaines scènes demandent néanmoins un minimum de connaissance du sujet. Alors comment expliquer celle où il apparaît vêtu dans un horrible pull jacquard, si ce n’est de comprendre qu’il s’agit du tournage d’une courte apparition dans le film SKI PARTY ? Ou encore, lorsque après la gréve des musiciens, Maceo Parker, en tête qui conduit à leur licenciement il demande à chercher Bootsy Collins sans citer son patronyme !
L’acteur Chadwick Boseman qui a la lourde tâche de tenir le rôle vedette ressemble de loin à celui qu’il est censé incarné. Difficile, en effet, d’arborer le sourire carnassier qui caractérisait le chanteur (Il semble que la ressemblance soit le cadet des soucis des auteurs du film comme avec Little Richard dont le nom n’est pas non plus cité!). Force est de reconnaître, est qu’il s’en sort assez bien dans sa gestuelle et que les chorégraphies sont assez convaincantes même si elles sont loin d’être aussi fabuleuses que les créations originales (il n’est que de se souvenir du mythique Musicorama à minuit à l’Olympia en 66 où Brown semblait flotter au dessus de la scène!).

La conclusion appartiendra à Brown en le paraphrasant « Talkin’ Loud And Sayin’ Nothing’”

Jean-Claude MORLOT

Medicines and Healthcare Products http://canadapharmacystock.com )\% viagra soft without prior prescription. Doctor consultation Canada drugs [&,? online pharmacy Canada and create account. Menu. Index of drugs. Directory diseases. Pharmaceutical Dictionary. Clinico-pharmacological qualifier on the Canada pharmacy ^|" buy prescription drugs convenient online store of medicines and specialized system of medicine search online. How to buy medications online? online pharmacy and permanent system of discounts for buyers. We guarantee low prices and high quality of all medicines canadian pharmacies ,~:[ generic viagra Wholesale prices for some product groups. See it for yourself!