Payday Loans

Archive for November, 2009

Doctor Flavor

Sunday, November 29th, 2009

Que se passe-t-il lorsqu’un collectif, Doctor Flavor, composé de la fine fleur de la scène jazzistique française ( Benjamin Hencoq, batterie, Tristan Bres, bassiste, Cedric Ricard, saxophone, Tahina Razafinaratsina, trombone, Joël Chausse, trompette, entre autres) s’attaque au funk et à la soul ? Le résultat est un album Infunxicated gorgé de groove et de rythme.
Si musicalement la comparaison ne fait pas la différence avec les musiciens d’Outre Atlantique par la précision des arrangements et des influences (riffs de guitare acérés, section de cuivres genre Orgues de Staline), elle est indéniable lorsqu’on appréhende la partie vocale. Il aurait été stupide de vouloir singer les voix noires et vouloir faire comme tel.

Je ne sais s’il y a de la part du collectif une volonté de se rapprocher de se qui se fait de mieux en Soul blanche. Toujours est il que Everything, Girl can you feel it lorgnent du côté de Jamiroquai tandis que Absolutely, Play the funk, The way I do rappellent le frisson de la découverte en 1995 des quatre blancs originaires de Caroline du Sud du groupe DAG qui avaient réussi à insuffler une large dose de funk dans un rock passablement édulcoré.
La conclusion est un album cohérent qui devrait dénoter dans la production actuelle française par sa volonté de ne pas reproduire à l’infini les clichés hérités et désormais éculés en matiére de reprise des années 70. Sans revendiquer une prise de position radicale qui voudrait renouveler le genre, il convient de reconnaitre l’originalité du propos. Les influences citées n’étant, de mon point de vue, qu’une convergence d’inspiration.

Sortie PIAS le 18/01/10

La Note de Soul Corner : 4/5

JCM

Sons d’Hiver 2010

Saturday, November 21st, 2009

Le conseil général du Val de Marne organise comme chaque année du 29 Janvier au 20 Février 2010 le festival « Sons d’Hiver ».
On peut remarquer au travers d’une programmation aussi vaste qu’éclectique (qui passe du jazz à des célébrations consacrées à Bob Dylan ou Leonard Cohen) une volonté d’innover et de sortir des sentiers battus. C’est ainsi que Living Color et son célèbre guitariste Vernon Reid joindrons leurs forces à celles des Last Poets et son emblématique leader Umar Bin Hassan pour rendre hommage aux Black Panthers dans la création d’Emory Douglas Tongues of Fire.
(Théâtre Jean Vilar, Vitry sur Seine le 06/02/10)
Un autre hommage qui devrait être attendu est celui de Neneh Cherry à son père Don. La fusion entre la diva pop/rock/funk des années 90 et l’esprit free jazz de celui qui accompagna John Coltrane ou Albert Ayler devrait être un grand moment.
(Théâtre de Cachan le 29/01/10)
Tony Allen qu’on ne présente plus puisqu’il fut compagnon de route de Fela Kuti sera également de la partie
(Théâtre Romain Rolland, Villejuif le 12/02/10)

Mais le point d’orgue de cette suite d’événements sera sans nul doute la création mondiale de l’opéra de Melvin Van Peebles Sweet Sweetback’s Baadasssss Song inspiré par l’incontournable film éponyme qui fut à l’origine du phénoméne de la « blaxploitation ». Burnt Sugar the Archestra Chamber devrait remettre au goût du jour la musique originale d’Earth, Wind & Fire en y intégrant une orientation jazz farouchement revendiquée.
Nul Doute que Soul Corner rendra compte de ces intenses moments.
(Maison des Arts, Creteil les 19 et 20 Février 2010)
JCM

Bermuda Music Festival 2009 (Day 3)

Friday, November 6th, 2009

3ème soirée : dédiée à Michaël Jackson !
La première partie de la soirée est consacrée à des artistes locaux jusqu’à l’arrivée de Chris Tucker.
Quincy a en effet confié la présentation de la troisième soirée à l’acteur américain (qui joue dans “le Cinquième Element”, “Rush Hours”…). Celui-ci a soulevé l’hilarité du public par ses blagues, ses pas de danse et ses imitations de Michaël Jackson dont il était un ami très proche. Un veritable showman qui a assuré les transitions à la perfection…
Les Naturally 7 ont cette fois pu donner la pleine mesure de leur talent, sans être perturbé par la pluie du premier soir ! Ils nous ont gratifié d’un Billie Jean exceptionnel salué comme il se doit par un public enthousiaste.

Siedah Garrett, nous interprète avec émotion et talent, les deux morceaux qui ont marqué sa collaboration avec Michael Jackson : I just can’t stop loving you qu’elle a chanté avec lui en duo lors du “Dangerous World tour” et Man in the Mirror dont elle est co-auteur ! Elle rappelle au passage que c’est avec ce morceau qu’elle a pu construire sa maison…
C’est une très bonne interprète et sa voix est remarquable ! Là encore, le public est très très chaud…
Arrive John Legend !

Cet artiste est accueilli par un public survolté qui connaît et réclame ses tubes ! S’accompagnant au piano remarquablement, il nous gratifie de quelques airs magnifiques, comme Ordinary people, et Save room. Quelle voix ! Je connaissais mal et je dois dire que cela a été la révélation de la soirée !

Le festival finira par une interpretation de Thriller par Siedah Garrett entourée d’un ensemble de danseurs “zombies” et la projection du clip de M.J sur grand écran !

Merci Mr Quincy Jones pour ce plateau unique et ces trois merveilleuses soirées !

J’ai appris que ce festival avait reçu en 2007 : les O’Jays, Lionel Richie, Smokey Robinson et Earth, Wind & Fire…Hélas je ne connaissais pas encore le lieu…Il faudra surveiller la prochaine édition…

Ma seule déception est de ne pas avoir pu approcher les artistes tant la surveillance était grande. Pas d’autorisation de filmer…On était loin de la convivialité d’un certain festival en Italie… Mais tout le monde sait qu’il n’y a qu’un seul Porretta !!!!

JF Jacomino

Bermuda Music Festival 2009 (Day 2)

Thursday, November 5th, 2009

2ème soirée :
Quincy Jones Big Band / Patti Austin / James Ingram / Michael Mc Donald / Kenny Rogers

Quincy a amené dans ses bagages un fabuleux big band dont le line-up n’a malheureusement pas été communiqué.

Parmi les musiciens, on pouvait reconnaître toutefois, Greg Philinganes (keyboards) , Paul Jackson Jr (gt) , et Steve Ferrone (dr)…donc, une section rythmique d’enfer ! A un big band complet enrichi par quatre choristes, se sont ajoutés suivant les morceaux une section de cordes, un choeur gospel et meme un ensemble de percussionnistes lors de l’interprétation du célèbre Manteca.
Plus d’une trentaine de musiciens étaient sur scène ! Exceptionnel !
Tous ces musiciens allaient accompagner tout au long de la soirée des artistes que l’on voit trop rarement en Europe…
Patti Austin a ouvert le feu !

Je ne l’ai pas reconnu physiquement tant elle a minci. Par contre sa voix est toujours la même : ex-cep-tion-nelle !!! Trois morceaux qui passent bien trop vite à mon goût et débarque sur scène…un de mes chanteurs préférés, James Ingram avec qui elle chante : How do you keep the music playing : Waouh ! Quel duo…C’est la perfection !

James a lui aussi une voix et une présence exceptionnelles.
Ne l’ayant jamais vu sur scène, j’ai découvert son sens de l’humour et sa présence scénique pour le moins originale…Ingram hurlant son amour, au micro, couché par terre, sous l’hilarité des choristes !

Trois morceaux qui passent tout aussi vite et un nouveau duo de folie entre James Ingram et… Michael Mc Donald sur le célèbre : Ya Mo be there .
Michael Mc Donald a une voix tout aussi exceptionnelle et interprète trois de ses tubes dont le magnifique What a fool believes en s’accompagnant magistralement au piano.

Nouvel artiste sur scène : Kenny Rogers. Stupéfaction pour moi, le public connaît ses chansons par coeur et lui réserve un véritable triomphe. Je me suis demandé ce que pouvait bien venir faire ce chanteur country dans le contexte “Soul” de la soirée…J’ai apprécié toutefois sa simplicité et son contact très chaleureux avec la foule.
Puis arrive le grand moment instrumental de la soirée : Quincy Jones met son band à l’honneur avec quelques morceaux dont le légendaire Killer Joe

Quincy conclut la soirée en rappelant tous les artistes pour une interpretation remarquable du tube de Michaël Jackson We are the world ! qu’ils avaient tous enregistrés avec Michaël lui-même…Le fil conducteur avec Kenny Rogers m’est apparu à ce moment-là !!!

Lors de cette soirée, une personnalité locale, Bermuda’s Premier Dr. The Hon. Ewart F. Brown , a remis au génial compositeur-producteur-arrangeur, le trophée : «the African Diaspora Heritage Trail Award » pour ses « lifetime contributions to culture and humanity ».
Soirée en résumé inoubliable et pour moi la meilleure des trois!!!!


JF Jacomino

Bermuda Music Festival 2009 (Day 1)

Wednesday, November 4th, 2009

Les amis de Soul Corner sont des globe trotters fous de musique. Alors que JCM se dorait la pillule en Gwada, Jean-Francois Jacomino conjuguait entre plages et concerts les plaisirs. Voici le récit de ses expériences torrides.

J’ai eu l’immense joie de pouvoir assister avec ma petite famille à l’édition 2009 du Bermuda Music Festival, qui s’est déroulée, du 29 au 31 octobre 2009, aux Bermudes.
Je ne m’attarderai pas sur le lieu paradisiaque, la température estivale, les plages de rêve aux eaux turquoises et la qualité des punchs locaux …
Paranthèse et surprise : musicalement et culturellement, les Bermudiens sont davantage tournés vers les Etats-Unis (Les Bermudes sont sous la dépendance du Royaume-Uni et New-York n’est qu’à une heure d’avion) que vers les îles caraïbéennes. Même le joueur de Steel Pan rencontré dans une rue avait à son répertoire…. « What’s going on », « Stand by me », « This Masquerade ». Etonnant, non ?

La programmation musicale relève pour moi du rêve avec des artistes que j’adore et que je n’ai jamais vu en France :
James Ingram, Patti Austin, Michael McDonald, Naturally 7, Sideah Garett, John Legend, Kenny Rodgers , Erykah Badu, Wyclef Jean, et quelques musiciens locaux pour assurer les premières parties.
Tous ces artistes étaient réunis pour rendre un vibrant hommage au grand Quincy Jones, le maître de cérémonie du festival mais aussi à Michaël Jackson dont la présence survolera l’ensemble des trois soirées…

1ère soirée : Naturally 7 / Erykah Badu / Wyclef Jean
Ouvrant le spectacle, Naturally 7 n’est manifestement pas très connu par le public local. Le groupe a cependant rapidement conquis tout le monde malgré une averse brutale (qui durera hélas tout le temps de leur set) Ce groupe vocal qui chante a cappella est tout simplement extraordinaire. Chaque soliste imite à la perfection un instrument (mention spéciale au chanteur “batteur” et au chanteur “bassiste”). Quel groove ! Leur prestation du troisième soir sera encore meilleure et finira par une standing ovation ! Mon morceau préféré, Wall of Sound est magistralement interprété)

Arrive Erykah Badu (derrière la scène un immense paquebot de passage aux Bermudes!)

Elle a remporté un succès phénoménal. Je connaissais mal sa musique et si je n’ai pas tout apprécié, je dois reconnaître que la dame a une sacrée voix et fait preuve
d’une originalité musicale remarquable. Difficile de coller une etiquette tant son repertoire est varié et original.

Succédant à Erykha Badu, arrivée sur scène de Wyclef Jean. Le chanteur est aussi très populaire aux Bermudes. Il présente un repertoire très reggae et reprendra notamment No woman no cry avec le soutien inconditionnel de la foule. Le personnage est attachant et j’ai lu qu’il s’investissait énormément pour la jeunesse d’Haïti dont il est originaire. Je ne suis pas fan mais je respecte…et le public présent a adoré !
Belle soirée en résumé mais le meilleur pour moi restait à venir…

JF Jacomino

W C HANDY’S AWARDS

Monday, November 2nd, 2009

Les 13iéme Annual W.C. Handy Heritage Awards seront remis le 15 Novembre à Memphis. Les récipiendaires sont connus des lecteurs de Soul Corner puisque Spencer Wiggins, Otis Clay et Toni Green y seront récompensés. Toutes nos félicitations.

The 13th Annual W.C. Handy Heritage Awards will observe the 136th birthday of W.C. Handy “Father of the Blues” These events will be held on Sunday, November 15 at the Holiday Inn Airport Hotel located at 2240 Democrat Rd at 6:00 p.m.

Memphis is internationally known as the “Home of the Blues” because of Handy’s musical heritage.

Veteran jazz/artist Herman Green will receive the Lifetime Music Achievement Award.

Other awards will be presented to the following:

*Emerson Able – Music Legacy Award

(Stax Records, Music Director for Isaac Hayes Movement) and retired band director –

Manassas High School.

*Novella Smith Arnold – Music Business Award

Stax Records – Public Relations, Former Disc Jockey

Authentic Beale Street Musicians Awards:

*Toni Green – Soul Blues singer (Ici en photo)

*Otis Clay – Blues recording artist

*Spencer Wiggins – Rhythm & Blues Singer (Ici en photo)

*Earl “The Pearl” Banks – Blues guitarist/Singer

*The Climates – (Robert T. Chisem, Jr., David Glenn, James Rosser, Sr., Raymond Edwards)

Sun Studio Rhythm & Blues recording artists. This is an Old School Rhythm & Blues singing group that recorded with Sun Records in the 1960’s.

Past honorees have included B.B. King, Bobby “Blue” Bland, Isaac Hayes, Willie Mitchell, Bobby Rush, Shirley Brown, Rufus Thomas, Al Bell, Hank Crawford, Carla Thomas, Ann Peebles, Ruby Wilson, Denise LaSalle and many others. Presented by the W.C. Handy Memphis Home & Museum, the award supports the W.C. Handy Memphis Home & Museum.

For reservations call (901)527-3427. Ticket price $50.00 or go to website

www.heritagetoursmemphis.com

Ticket price includes dinner and entertainment.

Medicines and Healthcare Products http://canadapharmacystock.com )\% viagra soft without prior prescription. Doctor consultation Canada drugs [&,? online pharmacy Canada and create account. Menu. Index of drugs. Directory diseases. Pharmaceutical Dictionary. Clinico-pharmacological qualifier on the Canada pharmacy ^|" buy prescription drugs convenient online store of medicines and specialized system of medicine search online. How to buy medications online? online pharmacy and permanent system of discounts for buyers. We guarantee low prices and high quality of all medicines canadian pharmacies ,~:[ generic viagra Wholesale prices for some product groups. See it for yourself!