Payday Loans

Archive for July, 2008

PORRETTA DAY 2

Friday, July 25th, 2008

Le samedi est tradionellement jour de grande affluence puisqu’il s’agit du point culminant du festival. Mabel John revint, pour notre grand plaisir, faire un petit tour. Le public attendait avec impatience Otis Redding III (que nous avions rencontré deux jours plus tôt. A ce sujet le compte rendu de ces impressions fera l’objet d’un « post » séparé). Et c’est sans surprise qu’il fut accueilli par une ovation. Il n’est pas un inconnu des amateurs de soul car dans les années 80, il forma avec son frère et son cousin le trio The Reddings qui connut un succès retentissant enregistrant quatre albums et le tube If you feel it. Ce soir là, il n’y eut pas de funk car ce n’est pas la vocation de l’endroit. S’accompagnant à la guitare il rendit hommage à son père en interprétant ses classiques repris en chœur par une audience conquise d’avance.
Charles Wood connu pour avoir écrit Rufus is back in town (hymme quasi officiel de l’événement) fit une bréve apparition saluée comme elle le méritait.

porretta-2008-049.jpg
Il faut rendre grâce au boss Graziano Uliani pour savoir dénicher l’exclusivité qui fait la renommée de son festival. Cette année son coup de maître fut d’avoir convaincu Joe Simon qui a abandonné la chanson profane pour devenir pasteur (là aussi, nous y reviendrons ultérieurement). Il entre en scène accompagné d’une escouade de choristes dont le volume pondéral semble proportionnel à l’âge. Vêtu d’une soutane à boutons et liserés rouges qui tient plutôt de la redingote, il semble plutôt en représentation qu’en train d’effectuer un sacerdoce. Qu’importe puisque l’effet est garanti ! Il dissipe rapidement les inquiétudes concernant ses qualités vocales. La puissance et l’émotion sont garanties. Le seul problème est que son répertoire ne comporte pas les titres (Drowning in the sea of love, The choking kind…) qui firent sa gloire. Seule exception A teenage’s prayer dont il fit remarquer en conférence de presse qu’il avait modifié les paroles. Le spectacle fut excellent. Mais en forme de corollaire religieux il fit cohabiter satisfaction et frustration.
Sugar Pie De Santo se produisait pour la seconde année consécutive. Nous avons retrouvé la décontraction, la vivacité, la verdeur de langage qui emportent l’adhésion générale. Le spectacle, malgré un age avancé et des articulations qui semblent vouloir rouiller, est toujours un régal. Elle fit venir pour le final tous les artistes présents. Avec sa truculence proverbiale elle réussit à tous les dérider. Le seul à résister malgré des gros efforts fut sans surprise Joe Simon.

porretta-2008-049-bis.jpg

(Sugar Pie De Santo à la terrasse du Roma)

porretta-2008-010c.jpg

(Joe Simon semble en représentation en permanence puisqu’il a indiqué lui même comment organiser cette photo et la séance qui a suivie)

texts and photos copyrighted JCM via www.soulcorner.com

PORRETTA DAY 1

Saturday, July 19th, 2008

21 ans que dure le festival Soul de Porretta Terme. L’émotion et le feeling sont toujours au rendez vous.
Pour commencer la soirée le groupe français Captain Mercier eut l’honneur d inaugurer le festival. Connu depuis les annees 70 pour sa version francophone du tube d’ Otis Redding Try a little tenderness sous titrée< < Je travaille a la caisse. Malgré l’ extrême cohésion et mise en place du groupe, la formation ne réussit pas a convaincre le public italien. Peut être trop franco français. Qu’ importe car l’ hommage a permis de concilier les deux approches. Nino Ferrer d’ origine italienne, né a Gênes, avait l’ habitude d enregistrer ses tubes comme Les Cornichons, je voudrais être un noir < < en italien. Il y avait comme un air de déjà entendu lorsque le groupe attaqua Le Sud

porretta-2008-024.jpg
Il est évident que la barrière de la langue fut infranchissable pour les non inities. Dommage pour eux car ils auraient pu apprécier toutes les subtilités de la langue.
Le festival entrait ensuite dans le vif du sujet avec ohn Mabel John. Elle assure encore malgré ses 70 ans. Toujours le punch et l’énergie. Accompagnée par Austin De Lone, elle est le show a elle seule. Sa version de Ye You’regood thing is about to come to an end fut l’ un des moments phares de cette soirée.


Suivi Davell Crawford qui semblait dans un de ses mauvais jours. Un set et puis salut et au revoir.

To be continued
Texte et photos : JCM

Medicines and Healthcare Products http://canadapharmacystock.com )\% viagra soft without prior prescription. Doctor consultation Canada drugs [&,? online pharmacy Canada and create account. Menu. Index of drugs. Directory diseases. Pharmaceutical Dictionary. Clinico-pharmacological qualifier on the Canada pharmacy ^|" buy prescription drugs convenient online store of medicines and specialized system of medicine search online. How to buy medications online? online pharmacy and permanent system of discounts for buyers. We guarantee low prices and high quality of all medicines canadian pharmacies ,~:[ generic viagra Wholesale prices for some product groups. See it for yourself!