Payday Loans

Archive for June, 2008

Les Musiques Soul et Funk

Sunday, June 29th, 2008

couverture_recto1.jpg

Ecrire une thèse sur un mouvement de Société souterrain qui consiste à décrypter l’influence des musiques Soul et Funk ainsi que leurs impacts au cours des quatre dernières décades sur la France, était une entreprise osée et hasardeuse. Il a fallu à Vincent Sermet, docteur en histoire, trois années pleines de travail pour enquêter dans les archives de l’INA ainsi que dans celles de la prestigieuse Bibliothèque Nationale, recueillir les témoignages (y compris le mien) des différents acteurs de ces époques.
Il a mis en valeur, et avec bonheur, en parallèle les différents courants qui traverse la France à ce sujet. La comparaison entre les différents organes de presse est assez symptomatique.
Rock et Folk qui prend un virage rock après le départ de Kurt Morh et de Bernard Niquet tandis que Soul Bag prend celui du blues en 1977.
L’aspect sociologique est particulièrement intéressant car il s’attache à démontrer que cette musique que l’on a qualifiée d’ethnique fédère. Cet ainsi que de longs chapitres décrivent ce que l’auteur appelle les boîtes « blacks, beurs et feujs » ainsi que son implication dans ce que d’aucun se sont permis de traiter de « France d’en bas ».
L’ouvrage fort de 400 pages illustré par de nombreux documents fournis par les différents intervenants se lit d’un trait. Il se peut qu’à son issue, nombreux soient ceux qui découvriront une autre France : la métissée.

Editions L’Harmattan 39.50 €

JCM

Tony Cook & Danny Ray : Le concert

Sunday, June 22nd, 2008

Le 19 Juin 2008, le New Morning fut le théâtre du seul concert européen de l’ex batteur de James Brown Tony Cook et du légendaire compère et MC Danny Ray. La prestation était divisée en deux parties. La première, à l’exception de Trunk-o-Funk extrait de son nouvel album, est essentiellement composée de titres du « Parrain de la Soul ». Danny, dans un impeccable costume blanc, présenta l’orchestre et ensuite se contenta de faire acte de présence à une exception notable, celle de prendre le rôle de Bobby Byrd dans Sex Machine.
Pour être tout à fait honnête, Tony Cook est meilleur batteur que chanteur. Soutenu par une section de cuivres aussi réduite qu’impressionnante, il sait néanmoins tirer partie de ses capacités vocales limitées. L’osmose entre lui et ses musiciens réussit à produire un « groove » funk imparable.
Les choses furent un peu plus différentes au cours du deuxième set où les musiciens avaient moins la bride sur le cou en n’étant pas obligés de respecter les schémas browniens car le répertoire était composé de reprises. C’est ainsi que Let’s straighten out et Voodoo Chile prirent un tournant rock, voire hard pour le second titre. Chassons le naturel… le guitariste Kris Gruda fit ses débuts dans un groupe qui jouait des reprises de…Grateful Dead. Fort heureusement cet intermède ne dura pas en étant ponctué par une belle version de Superstition.
Le retour aux fondamentaux s’imposa et c’est ainsi que le funk reprit position de l’espace et que Danny Ray termina en apothéose et avec un bonheur sans cesse renouvelé par le célébrissime final avec la cape !

JCM

In English

This was the only European gig for the ex James Brown’s drummer Tony Cook and his Trunk-O- Funk band and the legendary MC Danny Ray who compèred with the Godfather for 40 years.
The show was in two parts. The first one was entirely devoted to The Man. Danny, who introduces the band on stage, contends to be as a presence himself. The repertoire, mainly composed of “hits”, is in itself nothing but a surprise. We even had the pleasure of seeing a reappearing Danny during Sex Machine for the Bobby Byrd part.
Tony Cook is not an extraordinary singer, but he has the advantage to be supported by a good band in which the horns section is able to reproduce the incomparable funky sound. Nothing can be said against its fantastic cohesion.
Things went a little bit differently during the second set where he allowed his musicians to let loose. And the covers of Let’s straighten it out and particularly Voodoo Chile went in a rock direction with a special mention to the latter played by a guitarist (Kris Gruda) who started in a rock band playing covers of ….The Grateful Dead. Fortunately, Danny ended the show with the famous “cape routine”.
To conclude, I will say that if you love JB you can afford to leave after the first set unless you are not tired of Danny and the capes. In any case a good evening was had with a band which the comparison with European groups are as we say in French “does not reach the ankle” (can’t hold a candle) !

JCM

(Many thanks to Antonia Simone from Santa Monica CA for her help and corrections).

Tony Cook & Danny Ray : L’interview avant le concert

Wednesday, June 18th, 2008

C’est par cette superbe journée du 17 juin 2008 que nous avons rencontré Tony Cook, ex batteur de James Brown et Danny Ray son célebre aboyeur et porteur de cape qui étaient sur Paris pour leur concert du 19 Juin au New morning.

Danny Ray

(Danny Ray / Photos Madskillzpictures)

Tony Cook & JCM

(Tony Cook & JCM / Photos Madskillzpictures)

NEWS

Monday, June 9th, 2008

Etta James étant à l’hôpital pour une pneumonie qui l’immobilise pour deux mois à été contrainte d’annuler la totalité de sa tournée européenne. Elle sera remplacée à Porretta par Chaka Khan ( info du boss Graziano Uliani himself) et par Roberta Flack (voir photo) au festival de Vienne.

roberta-flack1.jpg
Chaka Khan a sorti récemment un « live « moyennement estimable par son côté rock rappelant certains mauvais moments de sa carrière au sein du groupe Rufus dont elle aurait récupéré le guitariste. Sa reprise de son hit You got the love est à cet égard assez emblématique de la démarche générale.
A ce sujet, il convient de signaler que la version de ce titre par Toni Green filmée à Porretta a disparue de You Tube et par conséquent de son lien via Soul Corner. Il ne s’agit en aucun cas d’une demande de la dame, mais plutôt d’une décision unilatérale de son auteur par ailleurs participant au DVD Summer of Soul.

JCM

JAMES HUNTER LIVE

Tuesday, June 3rd, 2008

james-hunter-024.jpg

Simplicité, décontraction, humour et talent semblent être les maîtres mots de la prestation de James Hunter le 2 Juin aux Ducs des Lombards. La scène était un peu petite pour l’accueillir avec ses musiciens (orgue Hammond, deux cuivres, contrebassiste et un batteur). Mais qu’importe car le lieu est un espace de convivialité. D’entrée, le chanteur confirme les promesses contenues dans ses albums. La présence du public est son énergie et on découvre qu’il se sent nettement plus à l’aise qu’en disque. Son aisance, son jeu de guitare peu commun et ses remarquables accompagnateurs contribuèrent à la réussite d’un court concert d’une heure où sans temps morts tout était dit.
Il est toujours agréable de sortir d’une salle de spectacle en ayant l’impression d’avoir passé un moment agréable. Les amis anglais qui me l’avait fait découvrir m’avaient prévenus « Trust us you won’t disappointed !!!!!!!!! the guy is a great live act » ( Fais nous confiance, tu ne sera pas déçu car le mec est une bête de scéne). je confirme

JCM (texte et photos)

james-hunter-015.jpg

LA REVELATION JAMES HUNTER

Monday, June 2nd, 2008

jameshunter1.jpeg

C’est à l’occasion de mémorables soirées au festival soul de Porretta que j’ai découvert grâce à des amis anglais James Hunter. Son album People Gonna Talk (Rounder Records) tournait en boucle dans le pub local. J’ai d’emblée été séduit par la fraîcheur de ton de ce jeune anglais. La sortie de The Hard Way confirme l’opinion ressentie. Le style délicieusement rétro très marqué « sixties » ressemble aux rythmes chaloupés de la Nouvelle Orleans (Corinna). La musique intemporelle est empreinte d’une nostalgie qui évoque irrémediablement les fameuses nuits sudistes (Southern Nights) chères à Allen Toussaint. La comparaison n’est pas innocente puisque le maître pianistique est présent sur trois titres (The hard way, Believe in me, Til the end). Malgré les distances géographiques et culturelles l’osmose entre les deux hommes est telle qu’on le croirait né dans la cité du Croissant. Il sera en concert à Paris le 2 Juin. Il ne fait aucun doute que Soul Corner y sera et qu’il en rendra compte.
par contre, il faudra patienter jusqu’au mois de Septembre pour savourer ce nouvel opus.

JCM

La note de Soul Corner : 4/5
numeriser0001jh.jpg

Medicines and Healthcare Products http://canadapharmacystock.com )\% viagra soft without prior prescription. Doctor consultation Canada drugs [&,? online pharmacy Canada and create account. Menu. Index of drugs. Directory diseases. Pharmaceutical Dictionary. Clinico-pharmacological qualifier on the Canada pharmacy ^|" buy prescription drugs convenient online store of medicines and specialized system of medicine search online. How to buy medications online? online pharmacy and permanent system of discounts for buyers. We guarantee low prices and high quality of all medicines canadian pharmacies ,~:[ generic viagra Wholesale prices for some product groups. See it for yourself!