Payday Loans

Archive for the ‘Hip-Hop’ Category

Rikers Island

Tuesday, May 17th, 2011

Photo extraite des archives de Soul Corner

Sons d’Hiver 2011

Monday, November 15th, 2010

Le festival Sons d’Hiver organisé par le Département du Val de Marne aura lieu du 21 Janvier au 12 Février 2011.
Comme à son habitude, sa programmation largement orientée jazz ne dédaigne pas faire des incursions vers la Soul voire le Hip Hop. C’est ainsi que Nona Hendryx (ex membre du groupe mythique La Belle connue pour ses albums solos et ses participations au côté d’Afrika Bambaataa, Material ou encore Prince) participera à Cachan au Now’s The Time Project de Kahil El’ Zabar & The Etnic’s qui avait convié l’an dernier Neneh Cherry.

Parmi d’autres surprises figure le Special Evening qui se déroulant en deux parties revisitera deux albums légendaires. Melvin Van Peebles et une portion du Burnt Arkestra (déjà présent l’an dernier) donnera sa lecture empreinte de troisième millénaire de sa première oeuvre Brer Soul qui contribua à construire son image.
Encore plus ambitieuse sera la vision du Burnt Arkestra en version complète en forme de grand orchestre du célébrissime Bitches Brew de Miles Davis qui sera croisé avec un James Brown Songbook. La confrontation orchestrée par l’activiste musical Greg Tate risque d’être redoutable.
Un autre activiste devait clore le festival à Créteil. Il semblerait que le rappeur new yorkais KRS One fondateur avec Scott La Rock de Boogie Down Productions et parmi les fondateurs du mouvement Hip Hop sur la côte Est des USA ne puisse se produire. A l’heure actuelle, des rumeurs de reprogrammation sont d’actualité. Croisons les doigts car sa venue serait un événement.
Comme d’habitude Soul Corner sera présent et rendra compte de ces manifestations.

JCM .

Block Party 2

Friday, June 4th, 2010

La deuxième Block Party ne va pas tarder à commencer avec un programme chargé :
Oxmo Puccino, Aloe Blacc, Wayne Beckford, Ben l’Oncle Soul, Dee Nasty et avec en point d’orgue la participation pour la seconde fois de Common.
L’équipe de Soul Corner est aux premières loges et espère bien faire un compte rendu avec photos si le lieu n’est pas trop noir de monde
A suivre donc.

Au Final :
Il aurait fallu arriver de bonne heure pour réussir à voir quelque chose car la Place Stalingrad réunissait plus de personnes qu’elle ne pouvait en accueillir. En guise de block party où les différents intervenants faisaient une courte apparition dans ce qui ressemblait plus à un apéro géant. Le 19iéme arrondissement n’étant pas le 7iéme les Hortefeux Boys n’étaient pas là pour contrôler l’ambiance qui malgré l’alcool semblait bon enfant.
Il est à noter que les apéros pique nique géants improvisés se déroulent spontanément et sans incidents les Vendredis et les Samedis de chaque week end ensoleillé au bord du Bassin de la Villette.
JCM

GURU (17/07/61, 19/04/10) RIP

Wednesday, May 5th, 2010


Guru et DJ Premier

Keith Elam dans le Bronx Il avait créé avec DJ Premier le légendaire Gang Starr et l’album Step In The Arena (1991) est encore aujourd’hui considéré comme étant son oeuvre ultime. En solo, il fut à l’origine du concept Jazzmattazz.
Producteur, il était fréquement demandé par Notorious BIG, Nas ou encore KRS One tandis qu’il collaborait avec des artistes “plus conventionnels” comme Donald Byrd et Roy Ayers.

Ici en compagnie de Mica Paris

JCM
Photos: Archives Soul Corner

Sons d’Hiver 2010

Saturday, November 21st, 2009

Le conseil général du Val de Marne organise comme chaque année du 29 Janvier au 20 Février 2010 le festival « Sons d’Hiver ».
On peut remarquer au travers d’une programmation aussi vaste qu’éclectique (qui passe du jazz à des célébrations consacrées à Bob Dylan ou Leonard Cohen) une volonté d’innover et de sortir des sentiers battus. C’est ainsi que Living Color et son célèbre guitariste Vernon Reid joindrons leurs forces à celles des Last Poets et son emblématique leader Umar Bin Hassan pour rendre hommage aux Black Panthers dans la création d’Emory Douglas Tongues of Fire.
(Théâtre Jean Vilar, Vitry sur Seine le 06/02/10)
Un autre hommage qui devrait être attendu est celui de Neneh Cherry à son père Don. La fusion entre la diva pop/rock/funk des années 90 et l’esprit free jazz de celui qui accompagna John Coltrane ou Albert Ayler devrait être un grand moment.
(Théâtre de Cachan le 29/01/10)
Tony Allen qu’on ne présente plus puisqu’il fut compagnon de route de Fela Kuti sera également de la partie
(Théâtre Romain Rolland, Villejuif le 12/02/10)

Mais le point d’orgue de cette suite d’événements sera sans nul doute la création mondiale de l’opéra de Melvin Van Peebles Sweet Sweetback’s Baadasssss Song inspiré par l’incontournable film éponyme qui fut à l’origine du phénoméne de la « blaxploitation ». Burnt Sugar the Archestra Chamber devrait remettre au goût du jour la musique originale d’Earth, Wind & Fire en y intégrant une orientation jazz farouchement revendiquée.
Nul Doute que Soul Corner rendra compte de ces intenses moments.
(Maison des Arts, Creteil les 19 et 20 Février 2010)
JCM

Bermuda Music Festival 2009 (Day 3)

Friday, November 6th, 2009

3ème soirée : dédiée à Michaël Jackson !
La première partie de la soirée est consacrée à des artistes locaux jusqu’à l’arrivée de Chris Tucker.
Quincy a en effet confié la présentation de la troisième soirée à l’acteur américain (qui joue dans “le Cinquième Element”, “Rush Hours”…). Celui-ci a soulevé l’hilarité du public par ses blagues, ses pas de danse et ses imitations de Michaël Jackson dont il était un ami très proche. Un veritable showman qui a assuré les transitions à la perfection…
Les Naturally 7 ont cette fois pu donner la pleine mesure de leur talent, sans être perturbé par la pluie du premier soir ! Ils nous ont gratifié d’un Billie Jean exceptionnel salué comme il se doit par un public enthousiaste.

Siedah Garrett, nous interprète avec émotion et talent, les deux morceaux qui ont marqué sa collaboration avec Michael Jackson : I just can’t stop loving you qu’elle a chanté avec lui en duo lors du “Dangerous World tour” et Man in the Mirror dont elle est co-auteur ! Elle rappelle au passage que c’est avec ce morceau qu’elle a pu construire sa maison…
C’est une très bonne interprète et sa voix est remarquable ! Là encore, le public est très très chaud…
Arrive John Legend !

Cet artiste est accueilli par un public survolté qui connaît et réclame ses tubes ! S’accompagnant au piano remarquablement, il nous gratifie de quelques airs magnifiques, comme Ordinary people, et Save room. Quelle voix ! Je connaissais mal et je dois dire que cela a été la révélation de la soirée !

Le festival finira par une interpretation de Thriller par Siedah Garrett entourée d’un ensemble de danseurs “zombies” et la projection du clip de M.J sur grand écran !

Merci Mr Quincy Jones pour ce plateau unique et ces trois merveilleuses soirées !

J’ai appris que ce festival avait reçu en 2007 : les O’Jays, Lionel Richie, Smokey Robinson et Earth, Wind & Fire…Hélas je ne connaissais pas encore le lieu…Il faudra surveiller la prochaine édition…

Ma seule déception est de ne pas avoir pu approcher les artistes tant la surveillance était grande. Pas d’autorisation de filmer…On était loin de la convivialité d’un certain festival en Italie… Mais tout le monde sait qu’il n’y a qu’un seul Porretta !!!!

JF Jacomino

Narni c’est aussi…

Monday, September 7th, 2009

• Narni c’est surtout une ville médiévale fortifiée où il fait bon se promener dans ses ruelles escarpées et où chaque pierre transpire son lourd passé historique. Le festival a lieu dans son centre : La Piazza dei Priori.

• C’était aussi, le temps du festival, au Théâtre Communal, l’autre point névralgique des animations grâce à BastardoRossoLive une vitrine artistique animée par un mécène local Luciano Cesarini destinée à aider de créateurs artistes musiciens, DJs, VJs , comédiens danseurs à se produire et à être connus et qui fonctionne comme son modèle New Yorkais où Robert De Niro, Dustin Hoffman viennent gracieusement donner des cours aux étudiants.
• C’est aussi toujours Luciano Cesarini vigneron et propriétaire d’une exploitation ultra moderne (Signae Cesarinisartori) et pour laquelle il ne cède pas aux sirènes du modernisme puisque sa vigne n’est pas traitée aux pesticides et qu’il se bat pour protéger les espèces animales en voie de disparition sur son domaine. Le Montefalco est un grand nectar.
• C’est aussi les répétitions avec les artistes et les discussions « backstage » (en photo Toni Green et Melvia Rodgers)

• C’est aussi l’hôtel Dei Priori, un havre de calme dans un bâtiment du 15 ième siècle entièrement rénové et situé à quelques mètres de la grande scène.
• C’est aussi la réception à la Mairie avec tous les édiles locaux.
• C’est aussi, et surtout, l’accueil sympathique de tous que je remercie Luciano, Francesco, Silvano et ainsi que tous les amis italiens que je croise au gré des festivals.
• L’inoubliable soirée finale improvisée qui aux dires de certains fut un des points culminants de ce festival qui, me concernant ne devrait pas être le dernier.
• Narni ce sera aussi, dans quelques jours, le compte rendu en anglais

Texte et Photos : JCM

Snoop Dogg tribute to Michael Jackson

Saturday, June 27th, 2009

On savait déjà que Snoop Doggy Dogg était un amoureux de la Soul, du funk et du R&B comme beaucoup avaient pu le découvrir dans les bonus du DVD Up in Smoke Tour. Voici donc le tribute personnel de Snoop Dogg pour Michael Jackson.

Une vidéo d’une heure ou l’ancien protégé de Dr Dré nous fait partager sa playlist personnelle tout en la commentant. Une vidéo qui redonne le sourire malgré ce tragique évènement.

Street Art Graffiti

Wednesday, June 3rd, 2009

New York. Les années 80. Un son nouveau et un mode de vie alternatif débarquent. Ce qu’on a cru n’être qu’une passade temporaire devient l’affirmation d’une nouvelle culture afro-américaine. Prémices d’une culture qui apportera Obama à la Présidence ? Nul ne peut l’affirmer.
Le mouvement était joyeux, à l’inverse du gangsta rap qui se développera plus tard car il était porteur d’une certaine forme d’hédonisme.

Il suffisait de se promener dans les rues de New York dans ces années là pour s’en convaincre. Les touristes européens étaient surpris de voir des rames de métro complètement bariolées par des graffeurs qui agissaient clandestinement dans les entrepôts du Métro.

Poursuivis par la police, inculpés. Ils étaient plutôt considérés comme des voyous plutôt qu’artistes. Le film Wild Style est très fidèle à restituer l’état d’esprit qui régnait à l’époque.


Le temps avançant, leur talent fut reconnu au point que certains dont Futura 2000 participèrent au premier événement parisien hip hop appelé New York City Rap qui eut lieu le 22/11/82 au Bataclan. Les différents courants qu’ils soient musicaux (Grand Mixer DST,Fab Five Freddy, Africa Bambaataa et même Mike Jones de Clash), artistiques avec les championnes du « double dutch » (la corde à sauter des cours de récré !), les break dancers du Rock Steady Crew et graphiques étaient représentés tandis que Futura 2000 se livrait à une démonstration de « graffe » live sur scène.

Aujourd’hui, les « voyous » d’hier vendent leurs œuvres des milliers d’euros comme cette toile de Crash!


Une exposition vente est organisée par la Maison Millon Corneille de Saint Cyr Commissaire Priseur à la Cigale les 19 et 20 Juin où seront présentées 290 œuvres des 140 artistes les plus représentatifs du mouvement.

Texte : JCM
Documents : DR et collection JCM

Black Stamp Music Live

Wednesday, May 20th, 2009

Ambiance décontractée et bon enfant pour le premier concert de Black Stamp Music au Ducs des Lombards. Le MC n’est autre que le célèbre Sidney qu’on ne présente plus. Son dynamisme et son humour sont tels que le temps ne semble pas avoir de prise sur lui. La minuscule scène ne semble pas très appropriée pour accueillir un groupe largement constitué et garni de deux cuivres.
Dés l’entrée la cohésion musicale est de mise même si certains jouent sur partitions. L’inspiration oscille entre une soul seventies très funky et parfois une orchestration jazzy semblant sortir d’un polar des années cinquante, tandis que l’ombre des musiciens inspirés par le Miles Davis d’Ascenseur pour l’échafaud semble planer sur le jeu de Guillaume Poncelet à la trompette. Les différents rappeurs dont Soklak, Marco Polo, Mihuma

bénéficient également de deux choristes hors pairs. Le californien Brian Lucas intervient avec brio sur Mix it up et la splendide ballade Don’t let me down alors que Karl The Voice au look improbable de jamaïcain sixties apporte la seconde voix. C’est ainsi et comme le remarque pertinemment J F Jacomino dans son commentaire que le rap soutenu par des mélodies quelque fois attachantes prend une dimension nouvelle.

Black Stamp Music est la preuve avec Gimenez E et The Freebeez que la Soul française est en pleine mutation grâce à un travail acharné dont la qualité essentielle est la recherche de la qualité.

Texte : JCM
Photos : SupaUgly pour Soul Corner

Medicines and Healthcare Products http://canadapharmacystock.com )\% viagra soft without prior prescription. Doctor consultation Canada drugs [&,? online pharmacy Canada and create account. Menu. Index of drugs. Directory diseases. Pharmaceutical Dictionary. Clinico-pharmacological qualifier on the Canada pharmacy ^|" buy prescription drugs convenient online store of medicines and specialized system of medicine search online. How to buy medications online? online pharmacy and permanent system of discounts for buyers. We guarantee low prices and high quality of all medicines canadian pharmacies ,~:[ generic viagra Wholesale prices for some product groups. See it for yourself!